La Traversée

Dirigé par Simon d'Hénin - En collaboration étroite avec le CECOS de l'hôpital TENON, Paris
ENSCI Les Ateliers - Projet de diplôme
2014

Que cela signifie t-il de concevoir un enfant sans faire l’amour, en dehors d’un foyer et entouré par le corps médical? L’infertilité concerne de plus en plus de couples aujourd’hui. L’Assitance Médicale à la Procréation (AMP) est une des solutions actuelles pour aider ces derniers à fonder une famille. Cependant, cela implique stress, solitude, doutes et ne garantit aucun résultat. L’AMP est une balance complexe entre espoir et courage face à déception et tristesse.Le parcours est souvent long et difficile et il est important pour les couples de pouvoir gérer leur quotidien d’un point de vue pratique mais aussi d’un point de vue émotionnel. 

Pour répondre à ces besoins, «La traversée» est un service qui accompagne les couples grâce à trois outils. Un site web et une application mobile permettent aux conjoints de communiquer au jour le jour entre eux, mais aussi avec le corps médical et avec d’autres couples en AMP ce qui forme une communauté de partage. Cela permet donc d’obtenir du soutient non pas uniquement à l’hôpital mais n’importe où et à n’importe quel moment, l’AMP se vivant au quotidien. Ces outils ont des fonctionnalités pratiques pour gérer au mieux son parcours et pour visualiser clairement le chemin que l’on a accomplit, celui sur lequel on s’engage et celui à venir. Le troisième outil, le plus central, est un objet connecté qui se trouve à domicile. Il se nomme Maurice et fonctionne grâce à l’application mobile. Interface physique de communication sensible, il ré-introduit de la chaleur dans un quotidien soumis à la rigidité de la médecine en délivrant des missives en papier. Il permet d’échanger d’une nouvelle manière, de créer un rituel, de dédramatiser et de briser certains tabous liés à l’AMP. Le papier étant redondant dans les processus médicaux, l’objet joue avec cette matière et avec la liberté qu’elle implique pour permettre au couple de s’approprier ces missives et d’en créer du souvenir en les conservant, en les mettant sur le frigo...etc. Du point de vue de la médiation, une association de médecins et de psychologues bénévoles prennent soin du  fonctionnement du service.

Soutenue dans ce projet par des couples en AMP ainsi que par des hôpitaux de Paris, je cherche actuellement à faire vivre ce projet pour aider ces personnes, qui pourraient être vous et moi, à vivre cette expérience d’une manière différente et d’avoir d’autres outils que des médicaments et des ordonnances dans les mains. Si ce projet vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter via la rubrique ‘Contact’ du site. 

Crédits photo : Véronique Huyghe

Montage vidéo : Manon d'Ercole